Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

Lors d’un contrôle de police à Bréviandes (près de Troyes), le patron d’un bar-tabac a été sévèrement rappelé à l’ordre ce mardi 2 février.

D’après les éléments relevés par les fonctionnaires, cinq personnes consommaient des boissons à l’intérieur de l’établissement. La jauge d’accueil possible n’était pas affichée. Et le nombre de personnes présentes a été jugé trop élevé pour la superficie des lieux.

Le buraliste a déjà fait l’objet de plusieurs rappels à l’ordre par le passé.

Les conséquences pourraient être plus lourdes qu’une amende (jusqu’à 750 euros) puisqu’un rapport a été transmis à la préfecture qui pourrait décider d’une fermeture administrative temporaire.

Par ailleurs, les éléments ont été confiés aux services de la Direction générale des Finances publiques, chargés du suivi des entreprises bénéficiant de l’aide de l’État.