Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Sep 2020 | Profession
 

Les annonces du ministre de la Santé, Olivier Véran, hier soir, ont jeté un grand voile d’inquiétudes sur l’activité CHR. Dans les villes désignées comme sur toute la France.

•• Avec, pour les professionnels des CHR, cette impression irritante de se retrouver le bouc-émissaire d’une situation sanitaire qui se dégrade alors que l’on a vu, pendant tout l’été, des foyers potentiels de propagation prospérer lors de rassemblements sans contrôles (en tous lieux : parcs, berges, appartements privés, etc.) … et des autorités qui ont donné l’impression, trop souvent, de ne rien voir.

Alors que les professionnels s’échinaient, de leur côté, à faire appliquer les protocoles sanitaires. Jour après jour.

•• Concrètement, de nouveaux seuils d’alerte ont été déterminés et s’appliquent par zones;   avec des mesures précises qui seront appliquées sur arrêtés préfectoraux. Parmi lesquelles :

des zones d’alerte maximale : sont concernés, en métropole, Marseille et Aix. Avec une fermeture totale des activités de bar et restaurant, à partir de samed i;

des zones d’alerte renforcée : sont concernés Paris, Lyon, Lille, Montpellier, Bordeaux, Grenoble, Rennes, Rouen, Saint-Étienne, Toulouse, Nice. Avec une fermeture partielle des activités bar (à 22 heures, au plus tard), à partir de lundi.

Ces premières mesures sont applicables pour 15 jours. À suivre.