Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Mar 2020 | Observatoire
 

À l’occasion de la septième édition du prix « Des Cafés pour nos Régions » (voir 7 mars), Odoxa a mesuré la perception et les attentes des Français sur une institution de notre pays  : « le café ». 

Un lieu convivial pour 85 %, qu’ils y aillent entre amis (59 %), en famille (43 %) ou encore avec des collègues (23 %). 77 % estiment qu’il permet de renforcer les liens entre les personnes.

Près de neuf personnes sur dix s’accordent à le dire partie intégrante de l’identité de la France.

•• Malgré cet attachement, les résultats de l’étude soulignent la nette perception d’une disparition des cafés (7  Français sur 10) et de l’émergence d’une France à deux vitesses.

Un constat ressenti en province (71 % contre 51 % en agglomération parisienne) et particulièrement dans les villes de moins de 20 000 habitants (79 %) ou dans les zones rurales (84 %). 85 % jugent ce recul des cafés regrettable.

•• Car , au-delà de la notion de plaisir et d’utilité sociale, 87 % considèrent que la présence d’un établissement CHR est un élément important pour l’attractivité de leur commune.

Attachés à sa conservation, les Français en appellent au maire, qui, pour 9 Français sur 10, doit jouer un rôle actif dans le maintien ou le développement de ces établissements au sein de sa collectivité.

•• Enfin, 84 % des Français souhaitent que le café doit aller au-delà du simple débit de boissons. Véritables lieux de vie, ils doivent aussi proposer de nouveaux services comme un relais postal (29 %), de l’animation culturelle (24 %) ou encore une petite épicerie(21 %).

Le critère « tabac » n’ayant apparemment pas semblé pertinent aux sondeurs …