Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Déc 2020 | Observatoire
 

Révélée par Le Parisien/ Aujourd’hui en France, en début de semaine, l’information est passée plutôt inaperçue.

C’est que la DGCCRF (Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) vient de sanctionner six banques.

Amendes à la clé : BNP Paribas (1,5 million d’euros) ; Banque postale (1,2 million d’euros) ; Banque Populaire du Grand Ouest (74 500 euros) ; Afone (58 000 euros) ; caisse régionale Crédit Agricole Normandie (48 000 euros) ; caisse fédérale du Crédit Mutuel Maine Anjou Basse-Normandie (35 600 euros).

En cause, des frais excessifs lors de paiements par carte bancaire. Aux dépends de particuliers comme de commerçants.

La DGCCRF pointe, notamment, une « absence de transparence tarifaire » à l’égard des clients commerçants de ces banques. Avec des contrats signés indiquant seulement « une commission globale qui, faute d’être détaillée, ne permet pas une mise en concurrence avec d’autres acteurs bancaires ».

On se souvient de la passe d’armes du printemps dernier, en plein confinement, entre Philippe Coy et le GIE Carte Bancaire (voir 5 et 18 avril).