Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Mai 2018 | Institutions, L'essentiel
 

Selon les données du Baromètre santé 2017 de Santé publique France – présenté lors de la conférence de presse d’Agnès Buzyn « Point d’étape de la lutte contre le tabagisme » (voir Lmdt du 28 mai) – la prévalence du tabagisme quotidien a baissé de 2,5 points entre 2016 et 2017.

•• Cela représente un million de fumeurs quotidiens de moins en un an. Le taux de prévalence passant de 29,4 % en 2016 à 26,9 % en 2017, en global.

•• Ce constat est plus particulièrement marqué chez :
• les hommes de 18 à 24 ans : 44 % en 2016 contre 35 % en 2017
• les femmes de 55 à 64 ans : 21 % contre 18 % en 2017.

•• Les données du Baromètre santé 2017 soulignent de fortes disparités régionales : l’Ile-de-France et les Pays-de Loire sont les régions où l’on fume le moins en 2017 avec des prévalences respectives de 21,3 % et de 23 %.

À l’inverse, dans quatre régions les prévalences étaient plus élevées que dans le reste de la métropole : Paca (32,1 %), Hauts-de-France (30,5 %), Occitanie (30,3 %) et Grand-Est (30,1 %).

•• Autre fait marquant, le tabagisme quotidien diminue également chez les fumeurs les plus défavorisés : passant de 39 % en 2016 à 34 % en 2017 parmi les personnes à bas revenus et de 50 % à 44 % parmi les personnes au chômage.