Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Mai 2018 | Profession
 

Aujourd’hui, nous en sommes à l’étape nantaise – la dixième – des « Journées de la Transformation#buralistes2021 » (voir Lmdt des 27 avril et 6 mars). 

Pour l’occasion, Philippe Coy en a redéfini les objectifs à l’antenne de France Bleu Loire Océan, le 1er mai. 

•• « Changer de logiciel … Je vais sillonner la Loire-Atlantique pour porter ce message de transformation, d’adaptation du réseau des buralistes, premier commerce de proximité.

•• « L’ADN du réseau fait que ses 24 500 entrepreneurs seront toujours réunis derrière la carotte rouge, mais les volumes de tabac sont à la baisse du fait de la politique de santé publique, et il doit évoluer dans l’offre, notamment celle du vapotage et du tabac à chauffer ainsi que les services au public …

•• « Il n’y a pas de honte à avoir raté le coche de la première séquence de l’histoire de la cigarette électronique. Les buralistes ont un rôle à jouer auprès des fumeurs. Nous développons un plan pédagogique avec notamment des formations sur le vapotage. 

« Ce n’est plus le même métier que débitant. Là, nous sommes dans l’accompagnement et le conseil au consommateur ».