Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Mar 2018 | Profession
 

Peu de déclarations gouvernementales à l’occasion de cette augmentation des prix du tabac. À l’exception d’un double communiqué Santé – Bercy (voir Lmdt du 28 février) et d’un commentaire de la ministre de la Santé, lors d’une interview radio (voir Lmdt du 27 février).

On y ajoutera cette appréciation lapidaire de Bruno Le Maire, sur Europe 1 hier, alors que le ministre de l’Économie visitait le Salon de l’Agriculture :

Le journaliste : « l’augmentation des prix du tabac, c’est 500 millions en plus … »

• Bruno Le Maire : « … Cela fait surtout une politique de santé publique ! C’est très bien de dire que nous pénalisons les Français en augmentant le prix des cigarettes. Mais moi, ce que je voudrais que l’on regarde, c’est le nombre de morts liés au cancer, à la tabagie en France. Cela nécessitait une politique de santé publique très efficace en matière de lutte contre la tabagie dans notre pays … »

Le journaliste : « Mais que répondez-vous aux buralistes qui pointent le problème du marché parallèle ? »

• Bruno Le Maire : « Cela impose aussi de notre côté d’être capable de contrôler les dérives, d’éviter les marchés noirs et d’essayer de régler ce problème frontalier que nous connaissons tous, avec les prix des cigarettes, au-delà des frontières, qui sont bien inférieurs … cela, c’est de notre responsabilité. »