Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Avr 2017 | Profession
 

C’est une façon d’attirer l’attention des candidats aux élections – présidentielle et législatives – sur le contexte général de dérégulation et de déréglementation qui affecte d’une façon ou d’une autre le monde des entrepreneurs et commerçants.

À l’initiative de la chambre syndicale des buralistes de l’Aube, une coordination revendicative s’est mise en place (voir Lmdt des 6 février 2016 et 17 février 2017). À la base, et avec des professions très différentes : ce qui est à souligner, si ce n’est à saluer, dans un milieu où l’on tient, justement, à son indépendance.

C’est ainsi, qu’outre les buralistes, on retrouve dans cette coordination : les Jeunes Agriculteurs, la section locale de la Fédération nationale des Taxis, la CEPME, la CAPEB (artisans du bâtiment), le syndicat des coiffeurs, le syndicat des pharmaciens de l’Aube, etc.

Avec un slogan commun affiché : « service, proximité, ruralité : des valeurs en danger, tous indépendants mais solidaires ! ».

Une manifestation est programmée pour ce jeudi 20 avril, à Troyes (départ : à 10 heures, au « Cube »).

Dans leur communiqué, il est mentionné : « multiplication des implantations de Gms;  Uber ; ventes sans contrôles sur le net ; surtranspositions de normes européennes : face à la concurrence déloyale, il faut des solutions politiques. C’est le moment de bouger ! ».