Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Avr 2017 | Profession
 

Ils étaient près d’une centaine d’artisans et de commerçants indépendants à défiler dans les rues de Troyes, ce jeudi 20 avril, pour se faire entendre des candidats à la présidentielle sur les difficultés – communes à plus d’un titre – de leurs métiers (voir Lmdt du 18 avril). 

•• Le cortège s’est rendu à la préfecture où une délégation a été reçue par le directeur de cabinet de la préfète, puis à la mairie de Troyes afin de remettre la liste de leurs doléances. Ils ont également pu échanger avec le député Gérard Menuel (LR).

•• Au premier rang des revendications, la baisse des charges, jugées asphyxiantes. Suivie de près par le ras-le-bol d’une certaine concurrence désignée comme déloyale : de Uber à … l’offre de pays frontaliers

•• D’ailleurs, les buralistes à l’initiative du rassemblement – Pascal Brie (président de la chambre syndicale) en tête –  déployaient une grande banderole : « Barbès partout, trafic partout. Politiques que faites-vous ? ». En écho aux récentes manifestations pour dénoncer le marché parallèle du tabac (voir Lmdt des 10 avril et 17 février). Bernard Gasq (président de la fédération des buralistes Ile-de-France/ Oise/ Seine-Maritime) était également présent.