Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Fév 2017 | Profession
 

Ce jeudi 16 février, vers 7 heures du matin, une vingtaine de buralistes de l’Aube ont déversé deux tonnes de carottes devant la préfecture de Troyes.

À l’instar de leurs collègues parisiens, il y a trois semaines (voir Lmdt du 25 janvier), il s’agit de sensibiliser tant l’opinion publique que les élus politiques sur le marché parallèle du tabac, à quatre jours d’une augmentation sensible du prix du tabac à rouler (voir Lmdt du 2 février).

Selon le président de la chambre syndicale des buralistes de l’Aube, Pascal Brie, « le marché parallèle est devenu un fléau qui touche tous les buralistes de France et l’Aube est fortement impactée.

« C’est un manque à gagner pour l’État d’environ 3 milliards d’euros … et de 250 millions d’euros pour le réseau des buralistes.

« Nous demandons la traçabilité jusqu’à nos caisses des produits du tabac. Nous demandons une législation européenne de santé publique, un moratoire sur toute hausse du prix du tabac.

« Il faut se poser les bonnes questions » reprend Pascal Brie, « le tabac étranger est-il moins néfaste que le tabac français, la prévention chez les jeunes ne serait-t-elle pas plus judicieuse ? Pourquoi nos voisins allemands obtiennent-t-ils de meilleurs résultats, alors qu’ils n’ont pas les mesures extrêmes que l’on nous impose ? ».

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)