Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Déc 2018 | E-cigarette
 

Revenons sur le document diffusé ces dernières semaines – auprès d’un certain nombre de responsables politiques et institutionnels – par la Direction des Affaires Corporate de Blu / Seita-Imperial Brands (voir Lmdt du 27 décembre). Pour reprendre ses arguments et propositions.

•• En France, il y a :

14,4 millions de fumeurs (Baromètre Santé 2017) … mais seulement 2,1 millions de vapoteurs (Eurobarometer).

Pourtant, le vapotage est au moins 95 % moins nocif que le tabac (Public Health England / voir Lmdt du 9 juillet 2018).

•• Quels sont les freins à la transition vers le vapotage ?

Une législation qui assimile à tort vapotage et tabac : interdiction quasi-totale de publicité ; interdiction de vapoter dans, encore trop, de lieux publics ; notamment concernant les lieux de travail.

 1 Français sur 2 confond toujours tabac et vapotage (sondage Harris mai 2018).

•• Dans ce contexte Blu / Seita-Imperial Brands fait des propositions et prend des engagements,

 trois propositions pour saisir l’opportunité du vapotage :

1- créer un cadre juridique séparé du tabac, et proportionné à son potentiel de santé publique, tout en protégeant les consommateurs.

2- mieux informer et accompagner les consommateurs, en les sensibilisant aux bénéfices du vapotage, sans les stigmatiser.

3- encourager l’innovation, en protégeant la possibilité de développer des produits toujours plus innovants et répondant aux attentes des millions de fumeurs.

deux engagements pour permettre un développement responsable du vapotage :

1- le vapotage doit s’adresser uniquement aux fumeurs adultes : soutenir toute initiative visant à interdire la vente de produits du vapotage aux mineurs.

2- militer en faveur de normes de qualité plus strictes pour tous les produits du vapotage.