Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Mar 2013 | Pression normative
 

Un amoncellement de mesures potentielles … mais un grand flou dans la définition de la position française vis à vis du projet de Directive européenne ; une déclaration incantatoire de Marisol Touraine instituant la lutte contre le tabac comme « grande priorité nationale » (voir Lemondedutabac du 10 mars) … alors que Bercy a eu l’esprit ailleurs, ces derniers jours. Ou en est la « doctrine » gouvernementale en matière de lutte contre le tabagisme ? Comment s’organisent les projets entre organismes ou administrations dépendant du ministère de la Santé (DGS, MILDT, etc.), le cabinet de madame la ministre et le niveau inter- ministériel ?

Derrière un certain flou apparent, une certitude : toutes les mesures possibles et imaginables sont envisagées. Il semblerait que les axes suivants se dégagent :
. unanimité pour « faire plus » et chercher, par tous les moyens, à obtenir des chiffres témoignant clairement d’une chute du taux de prévalence tabagique (« il faut des résultats ! ») ;
. engager des efforts prioritaires pour « diminuer au maximum la visibilité du produit dans le point de vente » (jusqu’à la disparition des linéaires) ;
. trouver une mesure permettant de « s’assurer de l’application effective de l’interdiction de vente aux moins de 18 ans » ;
. s’assurer d’un respect – dans le sens le plus strict – de la réglementation sur les terrasses.

A cela, s’ajoute le constat (résigné, semble-t’il ) d’un manque total de moyens en termes de prévention. Ceci expliquant ce que nous venons d’énumérer : le spectaculaire plutôt que le travail de fond.

Concernant le projet européen de Directive tabac, il apparaîtrait que la position française n’est pas encore complètement arrêtée. On sait, à ce stade, que la DGS (Direction générale de la Santé) plaide pour les paquets génériques. Mais que Bercy rejette, de son côté, les paquets quasi génériques (75 % de la surface, sur les deux faces). A suivre.