Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Oct 2019 | International
 

L’Andorre a voté, en début d’année, un texte fixant un tarif minimum du tabac, un « prix plancher » (voir Lmdt du 18 février). Le site andorran Altaveu vient de dévoiler les préconisations de la commission planchant sur le sujet qui devraient s’imposer tout prochainement dans la Principauté, révèle La Dépêche du Midi.

Ce tarif minimum ne pourra être inférieur de plus de 35 % au prix français ou espagnol le plus bas, avaient décidé les députés andorrans … Et c’est l’Espagne qui a été choisie comme référence.

« Concrètement, ce faisant, les prix en Andorre ne seraient augmentés que si l’Espagne relevait ses propres prix et en attendant, ils ne devraient donc pas bouger » assurait, il y a deux jours au quotidien régional, un spécialiste qui suit le dossier andorran.

•• Et de fait, ils ne bougeront donc pas beaucoup … Après avoir fait étudier les prix de plus de 1700 références, les représentants du gouvernement andorran, de l’industrie du tabac et des commerces (composant la commission) ont retenu -30% par rapport aux prix les plus bas d’Espagne.

Le prix plancher recommandé par le gouvernement serait de 24,95 euros la cartouche d’après Altaveu (au lieu des 18/19 euros des marques les moins chères actuellement).

•• Ce qui laisse le paquet à moins de 2,50 euros et donc encore très loin des 50 % d’augmentation qu’espéraient sans doute les buralistes français, puisque la hausse ne devrait pas excéder 5 euros en moyenne par cartouche.

En même temps, les vendeurs de tabac andorrans, prudents, auraient demandé aux fabricants une marge garantie de 20 %, toujours selon la même source.