Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Fév 2019 | Profession
 

Gérard Vidal, président de la fédération des buralistes d’Occitanie et vice-président de la Confédération, estime que la hausse du prix du tabac annoncée en Andorre (voir Lmdt du 18 février) ne suffira pas à enrayer le trafic de cigarettes vers la France.

Sur France 3 Occitanie, il évoque un moratoire sur l’augmentation des prix des paquets en France.

•• Pour Gérard Vidal, l’écart de prix avec l’Espagne ou Andorre a toujours incité les consommateurs à acheter leur tabac ailleurs qu’en France. Il aurait donc fallu que la décision soit prise avant, selon lui. « La politique de santé doit être cohérente » explique-t-il, avec des prix qui devraient être proches partout en Europe.

•• Les paquets de cigarettes en France vont augmenter en mars de 50 centimes puis en novembre de 50 centimes à nouveau pour arriver à un paquet à 10 euros à la fin 2020, rappelle-t-il. « Mais en attendant, les paquets sont toujours à 3,50 euros en Andorre, alors que les paquets neutres nous ont été imposés en France. Mais pas outre-Pyrénées. On ne peut pas être pénalisé tout le temps ».