Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Nov 2019 | Trafic
 

Le 8 avril dernier, un homme de 36 ans domicilié en région parisienne avait été intercepté par la Douane sur la N20, au niveau de Vèbre (Ariège), avec 7 kilos de tabac et 80 litres d’alcool acquis au Pas-de-la-Case, à l’entrée de la principauté andorrane. 

Sept mois après, il comparaissait devant le tribunal de Foix. 

« C’était pour des amis, des collègues de la région parisienne. J’ai récupéré le sac auprès de deux hommes, à la gare d’Ax-les-Thermes, et je suis parti » a commencé à expliquer ce cariste de profession.

•• En réalité, il effectuait des allers-retours réguliers jusqu’en Andorre pour se fournir et approvisionner des clients en région parisienne. Plus concrètement : le dossier fourni par la Douane démontre que plusieurs amendes ont déjà été délivrées à son encontre pour des faits similaires …en août 2015, janvier 2017, mai 2018 et janvier 2019. Rien que cela.

Sans compter … une autre grosse affaire, jugée prochainement devant le tribunal de Toulouse, où il est accusé, avec un ami, d’avoir transporté 45 kilos de tabac et 323 litres d’alcool, toujours depuis le Pas-de-la-Case.

•• « C’était pour des amis, pour des célébrations. Ils me faisaient une liste de ce qu’ils voulaient, me payaient l’essence ou échangeaient des services et moi, en contrepartie, j’allais en Andorre » a-t-il maintenu. « Et côté rémunération ? » a demandé le président. Le trafiquant a reconnu, avec difficulté, qu’il a bien perçu une rétribution financière en échange, mais « on n’avait pas de chance, on se faisait contrôler presque à chaque fois ».

Le tribunal l’a condamné à six mois de prison … avec sursis, 8 400 euros d’amende ainsi qu’à la confiscation de sa voiture saisie. Voir aussi 2 novembre, 17 et 3 octobre