Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
26 Fév 2021 | Trafic
 

C’est Nice Matin qui l’a repéré et lui a assuré une certaine publicité auprès de ses lecteurs, ce qui a immédiatement provoqué une vive réaction de la fédération des buralistes des Alpes-Maritimes, présidée par Pierre Roméro. Mais, par ailleurs, le récit est édifiant du rôle des réseaux sociaux dans la course au tabac moins cher (voir 18 février).  

Serveur au chômage, un habitant de Cagnes-sur-Mer de 29 ans s’est amusé à créer un groupe sur Facebook fin janvier. Nom de code (peu discret, mais pourquoi se gêner ?) « Cigarettes en Italie ».

Un mois plus tard, plus de 2 900 personnes s’y sont inscrites. Plus de 10 000 publications. Le jeune homme ayant inventé une sorte de « Waze  » de la quête de clope.

•• Le pacte digital de la communauté ainsi constituée étant celui de l’alerte. « Quand l’un de nous décide de faire l’aller-retour en Italie, il poste. Et il informe en temps réel la communauté si la voie est libre ou si les carabiniers sont sur le pied de guerre à la frontière ».

Il avait d’abord tenté, lui-même, le coup d’un aller-retour Cagnes-Vintimille dans l’espoir d’y acheter une ou deux cartouches. On lui avait dit qu’il serait refoulé. « J’ai évité la frontière du bord de mer. Par l’autoroute, malgré ce qu’on nous affirmait, je suis passé comme dans du beurre. Hop, j’ai ramené ma cartouche ».

•• En deux ou trois clics, le groupe « Cigarettes en Italie » est né. « Je me suis dit, on doit être un paquet comme moi à avoir perdu 16 % de pouvoir d’achat avec le chômage partiel, mais à ne pas être fichu de s’arrêter de fumer. Avant la covid, sauf exception, je n’étais jamais allé acheter mes clopes à Vintimille, mais là, l’économie est de 150 à 200 euros par mois ».

La suite est un effet boule de neige. Si la grande majorité des membres sont de Nice, Antibes et Cannes, son initiative fait mouche aussi dans le Var. Mardi dernier, son petit trip hebdomadaire jusqu’ à Vintimille s’est mal passé. Refoulé. Immédiatement, il en a informé sa communauté. Ce sera pour la prochaine fois.