Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Nov 2018 | International
 

Berlin est une ville propice à la consommation du cannabis … C’est pourquoi la correspondante de Libération n’a été qu’à moitié surprise de découvrir, dans une épicerie de quartier, une boîte de têtes de cannabis (« CBD Natürliches cannabis ») à côté des paquets de mouchoirs, de tablettes Ritter Sport et de briquets.

•• Si posséder du cannabis est toujours interdit en Allemagne, la cour constitutionnelle fédérale a toutefois établi qu’il est possible d’avoir quelques grammes sur soi sans craindre des poursuites pénales.

La quantité « autorisée », ou plutôt « non-interdite », restant à la discrétion des autorités régionales.  Si la plupart des Länder l’ont fixée à 6 grammes, à Berlin, c’est 15.

Le CBD, vendu dans les épiceries ou les coffee shops de la capitale allemande, n’est pas concerné par ces restrictions : sa consommation est autorisée, dans la mesure où son taux de THC ne dépasse pas 0,2 %.

•• En Allemagne, le cannabis à usage thérapeutique a été légalisé début 2017. Depuis, on estime que 40 000 personnes en consomment pour des raisons strictement médicales – contre environ un millier avant la légalisation.

Si le pays importe principalement son cannabis thérapeutique du Canada et des Pays-Bas, les choses devraient changer dans les années à venir. En octobre dernier, les Libéraux du FDP ont plaidé pour que le pays se lance dans la culture d’un cannabis « made in Germany ».