Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Juil 2020 | Trafic
 

En pleine période de confinement et de fermeture des frontières, les gendarmes de Laon avaient découvert 400 cartouches de cigarettes de contrebande dans le coffre d’un ressortissant iranien, lors d’un contrôle mené à Crépy (voir 25 avril). 

Ce jeudi 2 juillet, le contrebandier comparaissait devant le tribunal.

•• « Vous êtes le premier importateur clandestin de lessive que je rencontre, vous avez une grande carrière de criminel devant vous » a ironisé le président en début d’audience . Le prévenu, assisté d’un traducteur, venait d’assurer avoir été trompé sur la marchandise qu’il transportait.

Que voulez-vous … Il s’est rendu à Bruxelles, on lui a montré des cartons de lessive puis un homme lui a proposé d’aller boire un café pendant qu’un autre chargeait la marchandise. Il a repris la route sans vérifier ce qui se trouvait dans son coffre. Mais il était accompagné d’un homme qui devait lui donner les indications pour rejoindre la Porte de La Chapelle, à Paris.

•• Pour la substitute du Procureur, l’homme de 35 ans savait pertinemment ce qui se trouvait dans son coffre : « il a touché 500 euros pour faire ce transport. Si vraiment cela avait été de la lessive, le montant de la commission aurait été plus élevé que celui de la marchandise ».

•• Une transaction douanière avait déjà été mise en œuvre, le prévenu doit s’acquitter de la somme de 3 000 euros (mais on suppose que le prévenu est insolvable / ndlr).

Le tribunal a donc condamné ce primo-délinquant à un mois d’emprisonnement avec sursis. Son « accompagnateur », qui ne s’est pas présenté à l’audience, écope pour sa part de cinq mois d’emprisonnement avec sursis.