Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Fév 2020 | Institutions
 

Quittant son ministère dans les conditions que l’on connaît, Agnès Buzyn va peut-être rencontrer des buralistes … dans cette campagne électorale parisienne où elle vient d’accepter de se lancer.

En tout cas, pressée par les enjeux, elle se dispensera probablement d’arrêter des fumeurs en pleine rue pour leur faire morale, comme il lui arrivait de le faire avant d’être ministre.

•• Malgré les demandes répétées de dialogue de la Confédération, elle n’aura reçu, dans son bureau ministériel, Philippe Coy et Sophie Lejeune qu’une seule fois (voir 23 mars 2018).

Très fière d’avoir joué un rôle fondamental dans la mise en œuvre de la trajectoire fiscale menant au paquet à 10 euros – « le seul moyen d’empêcher le tabagisme des jeunes » – elle demandait, encore tout récemment, que soit remis une nouvelle couche pour le tabac à rouler (voir 27 janvier 2020).

Même si sa position a évolué quelque peu, elle ne se sera jamais montrée vraiment convaincue par l’intérêt du vapotage, comme outil d’aide aux fumeurs souhaitant décrocher (voir 22 septembre 2019).

•• Elle est remplacée par Olivier Véran, député de l’Isère (LREM). En son temps ardent défenseur du paquet neutre (quand il était deputé PS), il est désormais partisan du vapotage.

Et il a joué un rôle décisif dans le déclenchement du processus menant à la légalisation, en cours, du cannabis thérapeutique.