Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Nov 2018 | Profession
 

La veille du #MoisSansTabac – le 31 octobre – la ministre de la Santé s’est soumise à l’exercice du « passage chez Jean-Jacques Bourdin » sur RMC / BFMTV.

Extraits significatifs. Et révélateurs.

Jean-Jacques Bourdin : Nous allons parler du tabac ! En France, tout le monde fume un peu moins, sauf les femmes et cela est très inquiétant. Je regardais les chiffres (…) Les femmes entre 45 et plus de 60 ans fument plus que les hommes. Et, toujours chez les femmes, le cancer du poumon est en passe de devenir plus important que le cancer du sein (voir Lmdt du 31 octobre) …

• Agnès Buzyn : Absolument. C’est une énorme inquiétude. Et c’est une spécialité française. Les fumeuses françaises sont celles qui fument le plus au monde…Vous savez, monsieur Bourdin, que c’est ma bataille depuis des années (…)

Fumer a été un geste d’émancipation des femmes dans les années 70, 80 … Aujourd’hui, il n’y a pas de prise de conscience. Ou alors, la crainte chez certaines d’entre elles de grossir. Je tiens à leur dire que Tabac Info Service peut les accompagner …

J-J. B. : Qu’allez-vous faire ?

• A. B. : On lance le Mois sans Tabac. On sait que si l’on tient un mois, on a des chances de pouvoir s’arrêter définitivement. C’est un challenge. Je souhaite que les femmes s’y investissent, notamment celles qui ont la cinquantaine …

J-J. B. : Parlons des femmes enceintes. Elles sont aussi trop nombreuses à fumer. Est-ce que vous allez prendre des initiatives ? De nouveaux avertissements ?

• A. B. : Bien sûr, nous agissons. Nous demandons que les sages-femmes et autres professionnels de santé s’investissent dans deux messages : quand on est enceinte, il ne faut pas fumer du tout, il ne faut pas boire du tout. Ces messages passeront mieux s’ils sont dits par des médecins plutôt que par la ministre de la Santé …

J-J. B. : Le tabac va augmenter. De combien ?

• A. B. : Il sera à 9 euros, fin 2019, après deux nouvelles augmentations à 50 centimes d’euro (voir Lmdt du 12 octobre). J’ai prévu une augmentation progressive jusqu’à 10 euros pour permettre aux personnes de s’inscrire dans une démarche d’arrêt de fumer. Je sais que c’est long d’arrêter de fumer.

Aujourd’hui, la France est en train de comprendre qu’il faut dénormaliser le tabac et que nous pourrions aller jusqu’ à une génération sans tabac en 2030, c’est vraiment mon objectif. D’autres pays l’on fait bien avant nous. L’Angleterre qui fumait plus que nous est descendue à 16 % de fumeurs …

• J-J. B. : Et pourquoi ?

• A. B. : Parce qu’ils ont été très bons dans les campagnes de santé publique, dans l’incitation et dans l’augmentation des prix … car la hausse des prix, c’est la meilleure arme pour arrêter de fumer …

• J-J. B. : Et cela va nourrir la contrebande, c’est ce que j’ai entendu, encore, tout à l’heure chez un buraliste …

• A. B. : Non, en réalité, Gérald Darmanin a mis en place des mesures d’augmentation des douaniers dédiés à la lutte contre la contrebande. Il accompagne les buralistes dans la diversification de l’offre pour que les buralistes ne soient pas pénalisés si les Français arrêtent de fumer.

Nous avons besoin des buralistes dans les villages français … souvent le dernier … voilà … le dernier accès …

J-J. B. : … Vous n’allez pas dire la dernière roue de la charrette !

• A. B. : … Non ! Les buralistes sont des points fixes pour les Français dans les villages … Donc, nous avons besoin des buralistes. Nous les accompagnons. Et Gérald Darmanin a mobilisé les Douanes. D’ailleurs, il n’y a jamais eu autant de saisies, des Douanes, de cigarettes de contrebande. Donc, cela fonctionne.