Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

Le président Cyril Ramaphosa a annoncé, hier soir, le rétablissement du droit de vendre des produits du tabac à partir de ce lundi 17 août.

L’interdiction de vendre du tabac remonte au début du développement de la pandémie du Coronavirus sur place (voir 29 mars). Motifs officiels : sa nocivité pour la santé et le risque de contamination entre fumeurs partageant des cigarettes.

Comme on s’en doute, la décision a suscité polémiques et déchirements politiques. Mais elle n’a inspiré aucun autre pays au monde.

Des procédures avaient été lancées tant par la filière tabac (Association indépendante et équitable du tabac / FITA / voir 16 mai) que par BAT (80 % du marché sud-africain du tabac / voir 6 août). Outre une explosion de la contrebande et de la délinquance associée, le chiffre de 2,2 millions de dollars de pertes fiscales, par jour, a été avancé.