Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

Dans le dernier numéro du Losange (voir Lmdt du 23 novembre), les responsables de France Vapotage (voir Lmdt des 1er novembre et 31 août) reviennent sur les enjeux réglementaires se présentant au secteur du vapotage, en France :

•• Ludovic Froissard (président de France Vapotage) : « Le secteur du vapotage est encore jeune. Une réglementation trop stricte, un encadrement trop brutal ou une taxation injustifiée pourraient le mettre en péril, et avec lui non seulement des emplois et des recettes fiscales, mais aussi de nombreux espoirs en matière de santé publique.

« Il faut sortir du mauvais choix entre une assimilation aux produits du tabac et un développement désordonné. Ce qui doit primer, de notre côté comme de celui des pouvoirs publics, c’est la responsabilité. »

•• Vincent Durieux (vice-président de France Vapotage) : « Par exemple, à partir du moment où vous considérez enfin le vapotage comme un produit spécifique qui n’est ni le tabac ni un produit de consommation courante, vous autorisez, sous certaines conditions, la communication autour de ces produits.

« Et surtout vous permettez sa promotion, puisque l’objectif est de le faire connaitre aux personnes qui fument encore !

« Aucun marché ne peut se développer sans un minimum de communication : afin d’exprimer son plein potentiel, il est urgent que la vape gagne en visibilité. »