Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Sep 2013 | Pression normative
 

Un comité interministériel doit valider, ce jeudi soir à Matignon , le plan de lutte contre la drogue et les conduites addictives, élaboré par la Mildt (Mission interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Toxicomanies, voir Lemondedutabac du 18 septembre). Europe 1 en livre déjà les premières pistes.

• Favoriser la prévention à la sanction. Le projet ne consiste  pas à  « taper » sur celui qui fume ou boit trop, mais de l’aider à consommer moins. Concrètement, pour les drogues dures, cela devrait passer par l’ouverture de deux salles de shoots supplémentaires, après celle de Paris (pourtant compromise actuellement sur le plan juridique, voir Lemondedutabac des 1er septembre et 29 août).

• Pour le tabac, le plan prévoit, d’après Europe 1, d’expérimenter des campus universitaires entièrement non-fumeurs, la promotion de la cigarette électronique et le remboursement intégral des substituts nicotiniques pour les femmes enceintes ainsi que les moins de 25 ans.

• Concernant le cannabis, le projet stipule la généralisation des Consultations Jeunes consommateurs. (CJC), des cellules de consultations anonymes et gratuites, rattachées à des structures médico-sociales (CSAPA) et composées de professionnels de la santé. Pas moins de 400 existent déjà en France, mais elles sont pour l’instant quasi inconnues.

• Un adulte français sur dix boit trop, entre trois et sept verres par jour, selon la Mildt. Le gouvernement veut donc modifier le code du travail pour limiter la consommation d’alcool sur le lieu de travail. Et pour les jeunes, l’idée est de mettre à la disposition des professionnels un petit questionnaire de repérage rapide des consommations excessives. Enfin, une campagne de communication sera lancée.