Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Mai 2018 | Observatoire
 

En ces jours d’évocation des journées tumultueuses de mai 68 … et si l’on en profitait pour mesurer ce qui a évolué en matière d’addictions ?

•• Tabac : en 1968, 52 % des hommes étaient fumeurs réguliers (contre 32 % actuellement) ; il suffit de repérer, sur les images d’archive, le nombre de manifestants, la clope au bec.

12 % des femmes étaient fumeuses régulières (contre … 26 % actuellement).

•• Alcools : évolutions établies à partir des quantités d’alcool consommées (traduites en équivalent de litres d’alcool pur, par habitant de 15 ans et plus).

Vins : de 20 litres (en 1968) à 7,5 litres (actuellement). Bières : le niveau est resté pratiquement le même, 3 litres. Spiritueux : idem.

•• Part du poste « boissons alcoolisées / tabac » dans les dépenses de consommation des ménages : 1968 : 4,6 % (contre 2,6 % actuellement).

•• Drogues : en 1968, le nombre d’interpellations pour usage de stupéfiants avait été de 4 000 pour toute la France ; l’année dernière, dans un contexte sociétal différent, nous en étions à 160 000.

Et peu de gens imaginaient en 1968 que cinquante ans après … la France compterait 5 millions de personnes pour lesquelles le cannabis est familier, dont 1,4 million de fumeurs réguliers.

(Source : OFDT, INSEE, Challenges).

•• Et puisque nous évoquons 68 : un clin d’œil à un étudiant enragé qui occupait la fac de médecine, au cœur du Quartier Latin, pour imprimer des tracts, jours et nuits, en fumant Gauloise sur Gauloise pour résister – non pas aux CRS – mais à la fatigue … et oui, le futur professeur Bertrand Dautzenberg !