Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

C’est par un communiqué de presse « sans tambour, ni trompette » que le Comité interministériel de lutte contre la drogue et la toxicomanie et de la prévention des dépendances a annoncé la validation du premier plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives (voir Lemondedutabac des 18 et 19 septembre).

Un plan à quatre ans  qui « s’inscrit, pour la première fois, dans le cadre d’une approche intégrée permettant de dépasser les clivages habituels entre tenants de la réponse sanitaire et tenants de la réponse pénale ».

Les trois priorités affichées ne révèlent pas un grand virage sanitaire, comme pouvait laissait entendre le rapport préparatoire au plan (voir Lemondedutabac du 7 juin). L’accent est mis sur une prévention plus efficace, avec notamment un repérage plus précoce des consommateurs de cannabis, de tabac et d’alcool et un souci de meilleure efficacité concernant les populations des jeunes, des femmes et des précaires. Dans ce sens, le plan préconise de pousser à la formation des médecins généralistes et d’améliorer la recherche sur l’entrée en addiction.

Il relève aussi l’intérêt de la cigarette électronique pour le sevrage tabagique. C’est la première fois que la cigarette électronique est citée pour cet usage dans un rapport officiel.