Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Oct 2017 | Trafic
 

Et qu’est-ce que ce sera avec la paquet à 10 euros ?

Le premier weekend de la mise en service du tram reliant Strasbourg à Kehl en Allemagne – qui avait « allumé le feu » chez les buralistes du Bas-Rhin (voir Lmdt du 28 mai) – la ligne avait été utilisée par 10 000 personnes. Quatre mois plus tard, ce sont au moins 5 500 voyageurs quotidiens en semaine et jusqu’à 6 400 le samedi qui sont comptabilisés.

Des rames supplémentaires ont dû répondre à la forte fréquentation. Et les commerçants outre-Rhin ont enregistré une augmentation de leurs ventes allant parfois jusqu’à 40 %. Les vendeurs de tabac au premier rang (voir Lmdt des 18 juillet et 13 septembre).

 •• « On ne pensait pas que ça durerait », confie, à Rue 89 Strasbourg, la marchande du premier tabac à l’entrée de Kehl. Avec son magasin, directement en face de l’arrêt de tram, elle s’attendait à une hausse des ventes mais pas à ce point : « avant l’arrivée du tram, on avait environ 200 clients en une journée, maintenant c’est 500. » Et le constat est similaire dans la plupart des commerces.  « On avait déjà l’habitude d’avoir beaucoup de Français, mais on sent qu’il y en a encore plus. On voit des nouvelles têtes. »

Avant la fermeture de son tabac à 22h, un tram arrive à 21h50 et selon les témoignages d’usagers, « il est toujours plein. »

•• En journée, lorsqu’on prend le tram direction « Kehl Banhof, » on croise ceux qui traversent la frontière pour aller visiter la petite ville, ceux qui s’approvisionnent en cigarettes et ceux qui poussent jusqu’aux supermarchés pour économiser sur leurs courses.

•• Côté Allemagne, on apprécie également la nouvelle extension du tram, qui permet d’aller faire un tour rapidement dans la capitale alsacienne et qui permet au commerce local de prospérer : « les marchands de tabac sont régulièrement en rupture de stock » explique ainsi la mairie de Kehl.