Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
28 Sep 2020 | Trafic
 

C’était en avril dernier.

Alors que les frontières étaient fermées, deux policiers français de la Direction centrale de la Police aux Frontières (PAF) – une unité de la police nationale chargée de contrôler l’immigration et les frontières en France – étaient photographiés en train d’acheter d’importantes quantités de tabac dans un commerce situé à la sortie d’autoroute Hensies-Pommerœul, côté belge (voir 13 avril).

Le média belge DH a tenté de savoir quelles suites avaient été apportées à ce dossier. Les policiers ont-ils été sanctionnés et si oui, comment ?

Et il s’est naturellement tourné vers le Service d’Information et de la Communication de la Police nationale (SICoP) qui s’est borné à répondre que « la direction de la police des frontières rendait un avis défavorable à la demande d’informations ».

Alors que n’importe quel citoyen français aurait été sanctionné s’il avait franchi la frontière pour l’achat de quelques cigarettes, rien ne garantit à ce jour que les policiers aient été logés à la même enseigne. La déontologie, au minimum, aurait dû pousser en ce sens, s’étonne – sans humour – DH.

« Ce possible deux poids, deux mesures laisse en tout cas sceptique à l’heure où des efforts importants sont toujours demandés aux citoyens (…) ».