Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Fév 2021 | Trafic
 

La frontière allemande n’est pas officiellement fermée mais Kehl, face à Strasbourg, est redevenue bien calme. Les Français n’ont plus le droit de s’y rendre sans motif impérieux. Les longues files d’attente devant les magasins de tabac ou aux caisses des drogueries Dm-Market ont disparu (voir 22 janvier 2021, 23 décembre 2020).

Selon un appel à contributions, lancé par 20 minutes, beaucoup de ses lecteurs assurent ne plus se déplacer en Allemagne par discipline, une petite partie par boycott …

À Kehl, l’employée d’un tabac, assure « qu’il y a beaucoup moins de clients mais les Français viennent toujours faire leurs achats sans motif valable. La police allemande, qui est présente un peu partout, effectue des contrôles mais reste tolérante. »

Et certains s’engouffrent dans la brèche. « Je suis allé chercher des cigarettes aujourd’hui. Transport en tram et aucun contrôle » confesse un fumeur. « Je passe la frontière quand il n’y a pas de bouchon, ça veut dire qu’il n’y a pas de barrage » ajoute une fumeuse. « Je suis du côté de Rhinau. En traversant le bac à pied et en commandant des cigarettes avant au buraliste allemand par téléphone, nous pouvons encore traverser la frontière » explique une autre.

Et pour ceux qui ne se risquent plus à passer la frontière, il y a d’autres solutions pour toujours acheter des produits d’outre-Rhin : « je fais appel à un collègue de travail qui vit en Allemagne. Du coup, je lui transmets ma liste de courses » explique un frontalier, loin d’être un cas isolé.