Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Fév 2020 | Trafic
 

On sait que le ministre de l’Intérieur a récemment pris la parole devant les médias, en banlieue nord de Paris, pour annoncer que les acheteurs de tabac à la sauvette sont désormais verbalisables (voir 4 février 2020 et 20 décembre 2019).

Au moment même où Gérald Darmanin présentait le bilan des saisies douanières tabac pour 2019 (voir 6 février 2020). Mais le contexte de cette déclaration s’est avéré quelque peu « chaud », à en croire Le Canard Enchaîné de cette semaine. Extraits.

« La visite du ministre de l’Intérieur, le 4 février en Seine-Saint-Denis, a failli mal tourner.

« Après un passage éclair au commissariat de Villepinte, Christophe Castaner s’est rendu à Saint-Denis, histoire de soutenir les buralistes de la ville, concurrencés par la vente à la sauvette de cigarettes de contrebande (voir 6 février 2020). Sauf que les motards de la Préfecture de police, dépêchés pour guider le convoi se sont égarés, ils ont conduit Casta et son staff au beau milieu de la cité la plus sensible du coin !

« Le cortège a donc dû déguerpir fissa et, dès le lendemain, le préfet de Seine-Saint-Denis a remonté les bretelles aux flics de la Préfecture de police ».