Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Sep 2019 | Observatoire
 

L’enseigne alimentaire accueille le spécialiste hollandais de la maison, de la petite décoration et de divers produits de proximité … à petits prix (voir Lmdt du 21 février 2018). Le mariage des deux marques sera étendu à plus de 900 points de vente.

Franprix propose, d’ores et déjà, dans quinze de ses supermarchés franciliens entre un à quatre mètres linéaires de produits de la marque hollandaise. Un assortiment de 250 à 300 références en moyenne composé d’articles de cuisine, de petits objets de décoration, de produits de dépannage en papeterie et textile, etc.

Une cinquantaine de Franprix bénéficieront de cette offre additionnelle à partir de fin novembre.

•• « Ce sont à 80 % des produits que nous ne vendions pas » précise, dans Les Échos (édition 11 septembre), le président du réseau du groupe Casino, Jean-Paul Mochet. L’ensemble de la chaîne (900 points de vente environ) sera équipé à terme.

« L’alimentaire est notre métier. Pour le reste, nous nous associons à des spécialistes » poursuit-il. Franprix travaille déjà avec Cdiscount (filiale comme lui de Casino) pour le petit électroménager, et Western Union pour le transfert d’argent.

•• Hema va ainsi pouvoir multiplier le nombre de ses points de contact avec les consommateurs français. L’enseigne fête sa dixième année de présence dans l’Hexagone, où elle compte 74 magasins (sur un total de 770 dans 10 pays), dont 32 à Paris. Ils réalisent 150 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel.

Jean-Paul Mochet, qui a succédé cet été à Régis Schultz à la tête de Monoprix qu’il gère en parallèle de Franprix, réfléchit à une alliance avec Hema depuis 2015.