Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Fév 2020 | Pression normative
 

Emmanuel Ricard – délégué à la Prévention et à la Promotion des Dépistages à la Ligue contre le Cancer – est récemment venu à Orléans et a répondu aux questions de la République du Centre.

On y apprend que l’Hexagone compte environ 2 000 « Espaces sans Tabac » et que l’objectif de la Ligue est de passer à 4 000 (voir les 31 et 15 janvier 2020 ainsi que 15 novembre 2019).

Même si les collectivités locales sont actuellement bloquées par les élections municipales : toute création d’espace pourrait être assimilée à de la propagande électorale.

•• En 2018 et 2019, la démarche a été particulièrement centrée sur les sorties d’établissements scolaires, plusieurs conseils municipaux des enfants ayant émis leur souhait de ne plus y voir de fumeurs. 375 lieux sont désormais concernés.

Quant à la verbalisation (contravention de 35 euros) elle dépend des municipalités, tout comme l’interdiction de vapotage. Certaines, cependant, considèrent que vapoter est un pas vers l’arrêt et qu’il ne faut pas les décourager.

•• Enfin, toujours dans La République du Centre, on apprend que selon un sondage Ipsos – mené pour la Ligue contre le Cancer, en janvier 2020 – 89 % des Français seraient favorables à une interdiction totale de fumer dans les parcs et jardins publics.