Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Fév 2015 | Institutions
 

Le premier rapport de suivi du 3ème plan Cancer, présenté ce vendredi 13 février à l’Elysée (voir Lmdt de ce jour), a mis l’accent sur les actions pour améliorer les dépistages, l’un des principaux axes du plan avec l’intensification des politiques de prévention, notamment sur le tabagisme.

L’Institut national du Cancer  (INCa), qui est responsable de son « pilotage », a assuré qu’une « grande majorité des actions programmées respectait le planning prévu ».

Scanner poumonIl indique, par ailleurs, que le dépistage du cancer du poumon chez les fumeurs par scanner sera l’objet en France d’une évaluation et d’une expérimentation. « Des travaux récents ont montré son intérêt, avec une réduction de la mortalité » explique le rapport d’étape. Mais ces résultats doivent encore être confirmés et la Haute Autorité de Santé (HAS, organisme public en charge de l’évaluation des outils de santé) a engagé des travaux sur la pertinence, en France, de ce dépistage par scanner.

D’ailleurs, l’INCa va lancer cette année un appel à projets pour des « expérimentations sur la faisabilité et les modalités de l’utilisation du scanner dans la détection des cancers bronchopulmonaires ».