Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Juil 2018 | Trafic
 

Sur le terrain avec les buralistes et les douaniers, entre le Var et Marseille (voir Lmdt des 20 et 21 juillet), le ministre de l’Action et des Comptes publics a prôné la tolérance zéro contre le trafic de tabac qui fait perdre à l’État 2,5 milliards d’euros chaque année, rappelle dans un grand article La Provence de ce 21 juillet.

•• « Nous avons peur d’une grande évasion fiscale » n’y cache pas Gérald Darmanin.

« À Marseille, rien que du 2 au 8 juillet, les services ont saisi 180 kilos de cigarettes de contrebande. En France, 1,2 tonne. Ces trafics sont très rémunérateurs, nourrissent parfois des réseaux qui financent le terrorisme. Et les sanctions sont trop faibles », poursuit le ministre.

•• Deux amendements, récemment introduits dans le projet de loi contre la Fraude, devraient notamment alourdir les sanctions financières (voir Lmdt du 4 juillet)

•• Il s’agit aussi d’aider les buralistes (…) à l’heure où le prix du paquet approche doucement les 10 euros. « L’objectif n’est pas de renforcer les trafics, mais de faire baisser la consommation de tabac » rappelle Gérald Darmanin.

•• Retour au trafic … « Les réseaux s’adaptent, éparpillent les quantités, utilisent plus internet », note Gérald Darmanin. Lequel compte sur la coopération avec les pays de l’Est et du Maghreb, ainsi que sur la traçabilité des paquets attendue en 2019 en Europe, selon le quotidien.