Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Mai 2021 | Profession
 

Devlyx (société du groupe DL Software et leader français indépendant des solutions d’encaissement dédiées aux commerces de proximité / voir 30 avril 2021 et 26 novembre 2018) a réalisé un sondage auprès de plus de 10 000 buralistes afin de mesurer l’impact global du contexte sanitaire sur la profession.

Zoom sur les opportunités émergentes qui pérennisent la profession et la poussent à se réinventer.

Malgré une fréquentation en demi-teinte (en baisse en 2020, en légère hausse en 2021), une majorité de buralistes (54 %) observe une augmentation de leur chiffre d’affaires depuis le début de la crise sanitaire.

Cette tendance positive est notamment soulevée par les buralistes des régions frontalières à l’Espagne et l’Allemagne (Occitanie et Grand Est) qui ont bénéficié de la fermeture des frontières. D’autres facteurs expliquent l’intérêt qu’ont porté les Français vis-à-vis de ces commerces de proximité depuis le début de la crise sanitaire.

•• Les buralistes ont accéléré leur diversification avec le contexte sanitaire

Le sondage réalisé par Devlyx révèle que les buralistes commercialisent cinq autres activités que la vente de tabac.

Par ailleurs, 1 commerçant sur 3 (34 %) a développé au moins une nouvelle activité depuis le début de la crise sanitaire. Dans le détail :

• 53 % des buralistes ont développé au moins une nouvelle activité,
• 35 % d’entre eux, deux nouvelles activités,
• 11 % d’entre eux, trois nouvelles activités et plus.

De plus, l’impact de cette diversification sur leurs revenus est significatif. En effet, 59 % des buralistes ayant développé une nouvelle activité ont vu leur fréquentation et leur chiffre d’affaires augmenter. Enfin, le sondage révèle que 65 % d’entre eux souhaitent lancer de nouveaux services en 2021.

•• Un rapprochement entre le tabac-presse et l’alimentaire

L’activité la plus développée par les buralistes depuis le début de la crise sanitaire est la mise en place de partenariats avec les producteurs et commerçants locaux de produits alimentaires. 1 commerçant sur 2 déclare avoir lancé de nouvelles collaborations dans ce domaine.

Les autres activités qui ont le plus été développées sont les relais-colis (41 %), la banque/transfert d’argent (25 %), la vente à emporter et le paiement de proximité (20 %). 

•• Un fort développement du digital

Soucieux de vouloir proposer une offre complète et en cohérence avec son temps, le buraliste tend vers plus des services digitaux. Le sondage indique que 77 % d’entre eux vendent désormais des contenus disponibles sur la dématérialisation (iTunes, Sony PlayStation etc.).

L’enquête révèle également qu’en 2021, les nouveaux produits que souhaitent commercialiser les buralistes s’articulent autour du digital :

• 57% sur le paiement des factures,
• 40% sur les bornes multi-services,
• 26% sur le click & collect.

« Ce sondage confirme la transformation que vivent les buralistes. La profession se réinvente et le contexte sanitaire accélère dans le bon sens cette tendance. L’innovation est au cœur du mouvement. Les tabac-presse se digitalisent de plus en plus pour offrir une palette diversifiée de produits et de services répondant aux nouvelles tendances de consommation » conclut Antoine Lainé, Directeur Général de Devlyx.